Soumettre un lien vidéo





Envoyer un message




Signaler un bug




Signaler un lien mort




>> <<
This text will be replaced with a player.
Changer de lecteur
JW player
Version courte
Vimeo
Source
Signaler un lien mort
52 700 vues
13 ratings, 13 votes
+ 13
13 ratings, 13 votes
08.11.2017
ZAP #197 (FULL VERSION) - Démographie
La Terre comptera bientôt neuf milliards d'êtres humains. Est-ce trop ? Outre les luttes contre l'accroissement des inégalités sociales, l'épuisement des ressources et le réchauffement climatique, un des enjeux majeurs des années qui viennent sera la pression démographique. A travers des exemples asiatiques, européens, africains et américains, les questions-clés et les problématiques posées par la croissance démographique sont abordées : surpopulation des villes, problèmes de ressources alimentaires, pollutions, éducation des jeunes. Démographes, urbanistes, écologues, géographes, agronomes, et responsables politiques apportent leur éclairage à la question de la démographie.

12 commentaires sur « ZAP #197 (FULL VERSION) »

  1. Excellent merci. La partie sur la Démographie est aussi intéressante que flippante.
    J’aimerais recuperer la partie “What does it feel like to do heroin?” mais avec tes sous-titres. J’ai trouvé la video originale sur le net mais sans sous-titres. C’est possible?

  2. Salut ! Auriez vous un lien pour regarder le documentaire sur Dre (je n’arrive pas a trouver de version sous titrée) ? Merci d’avance.

    1. Salut Jules, je me suis chargé de la traduction et je ne crois pas qu’il existe d’autre version disponible en ligne. Je l’ai donc uploadée ici :

      http://izap4u.com/izap4u-les-restes-du-monde/how-eminem-was-discovered-by-dr-dre/

      1. Traducteur à tes heures perdues je vois ?! 😉

      2. Oui, pas évident de trouver des vidéos en VF donc je m’en charge 😉

  3. Je regarde tes zaps depuis très longtemps sans jamais m’être inscrit jusqu’a aujourd’hui , ce que tu fais est absolument génial et je tiens a t’en remercier pour le temps que tu doit y passer !
    Je partage très souvent la vision du monde que tu cherche a transmettre a travers tes zaps.
    Un grand bravo, et un grand merci de permettre a beaucoup de gens de se coucher moins bête .

    1. Salut Arthur, merci pour ton commentaire, je passe en effet pas mal de temps à la conception et à la réalisation des Zaps mais étant passionné par ce que je fais ça rend la peine largement supportable 😉 J’espère en tout cas que les prochains te satisferont tout autant!

  4. Bon zapping ! 🙂
    J’ai pas encore terminé mais je suis assez déçu du documentaire, qui a l’air de conclure sur “les pays pauvres ont une trop forte natalité, ça va être un problème pour le réchauffement climatique dans les décennies à venir”. Oui, et dans les pays dits développés, qu’est-ce qu’on a branlé pendant plus de 50 ans pour qu’on en soit là aujourd’hui ? On est bien contents de vivre dans nos pays, les pays qui se développent ont bien le droit d’avoir les mêmes aspirations, et si pour ce faire il faut polluer la Terre, ils vont le faire !!! Le leur reprocher serait un comble quand on sait qu’aucun changement n’est amorcé parmi les pays qui signent des soi-disant traités pour l’environnement.
    Si les pays développés changent leur mode de production d’énergie, arrêtent de consommer en excès (en terme d’impact carbone, un américain vaut plus de 50 africains, je crois que c’était le rapport plus ou moins) et décident de montrer l’exemple alors oui, on peut essayer de faire comprendre aux pays émergents que le mode de production que l’on connait est dépassé voire dangereux. Aucune alternative, on n’a rien à dire.

    1. Et c’est pareil, toutes les régions abordées sont des régions qu’on a l’habitude de nommer comme étant défavorisées. On en parle pas de la déforestation en Europe, la pollution, la déchéance des sols, etc etc. Non, on évoque les pays loin du nôtre comme ça c’est parfait, pas d’auto-critique, pas d’évolution ici. Non, on va aller donner des leçons de vie à droite et à gauche et on préfère agiter le drapeau de la surpopulation à venir des pays du Tiers monde, en parlant de famines, qui vont certainement provoquer des vagues migratoires. Allez, extrapolons ! en 2050, 400 millions d’Africains arrivent en France ! Voilà, on glisse l’idée du grand remplacement ! ^^

      Bref, la critique n’est pas trop sur ce qui a été évoqué, mais sur la façon dont ils l’ont fait et sur ce qui n’a pas été évoqué … Ce n’est que mon humble avis.

      1. Difficile en effet de savoir précisément de quoi demain sera fait et les avis divergent énormément quant aux possibles conséquences que peut avoir le système de production/consommation qui a été exporté/imposé partout à travers le monde par les occidentaux.

        Le fait est que nombre de pays qui disposaient de leur propre mode de fonctionnement économique et social ont amorcé une révolution industrielle suite au développement du modèle économique occidental et que ses conséquences, associées à une démographie dynamique comme c’est toujours le cas lorsque de grands progrès techniques/médicaux font leur apparition et se démocratisent dans n’importe quelle région du monde, entraîne à court et long terme des conséquences directes sur l’environnement et les populations.

        Ce système donnait l’illusion (à certains) d’être soutenable lorsqu’il ne concernait que quelques centaines millions de personnes or, et c’est ce qui selon moi est mis en avant dans ce reportage, il ne sera pas supportable si plusieurs milliards de personnes adoptent le même style de vie. Le changement doit donc être global et généralisé.

        On observe pourtant l’effet inverse avec d’un côté l’occident qui joue les moralisateurs (alors qu’il a la plus grande part de responsabilité dans la situation actuelle) tout en continuant à asservir et exploiter de nombreux peuples à travers le monde et à détruire directement ou indirectement l’environnement et d’un autre côté tous les pays en développement qui ne voient pas pourquoi ils devraient se priver d’un processus qui leur permet de sortir une partie de leur population de la misère, d’améliorer l’éducation, le système de santé et la qualité de vie en général (tout ceci bien entendu se discute car il faut voir à long terme si tous ces progrès seront pérennisés).

        On a donc 2 mondes qui étaient mis en opposition (grossièrement le nord vs le sud) qui convergent désormais vers un système commun et je pense que c’est exactement ça que le reportage a voulu montrer : tout le monde veut sa part d’un gateau qui, en l’état actuel des choses, entrainera la disparition de l’humanité.
        La démographie est directement liée à un système moribond qui est en train de vider la planète de ses ressources et donc d’hypothéquer l’avenir de l’humanité dans son ensemble.

        Il est donc, selon moi, vraiment excessif d’insinuer que le but de ce reportage est d’instiller l’idée d’un grand remplacement alors qu’il pointe simplement le fait que des pays disposant de plus d’un milliard d’habitant (Inde) ou de plusieurs centaines de millions à venir (Nigeria) auront mécaniquement un impact considérable sur l’environnement de par leur nombre. Les migrations possibles de ces populations ne sont traitées que de façon secondaires dans ce reportage et personnellement, je n’ai pas eu du tout ce sentiment en le regardant. Peut-être est-ce parce que je ne suis qu’un petit occidental égocentrique qui regarde trop son nombril…

        Il faut aussi comprendre que maintenant qu’on a foutu le monde entier dans notre système pourri, la bonne volonté des seuls pays occidentaux ne suffira pas à renverser la vapeur, on est minoritaire désormais et d’autres pays vont voir leur impact sur l’environnement s’accroître considérablement au cours des années à venir. L’autoflagellation n’est donc pas la solution maintenant que la situation est ce qu’elle est.

      2. Bien d’accord et bien résumé !

Laisser un commentaire

12 commentaires sur « ZAP #197 (FULL VERSION) »

  1. Excellent merci. La partie sur la Démographie est aussi intéressante que flippante.
    J’aimerais recuperer la partie “What does it feel like to do heroin?” mais avec tes sous-titres. J’ai trouvé la video originale sur le net mais sans sous-titres. C’est possible?

  2. Salut ! Auriez vous un lien pour regarder le documentaire sur Dre (je n’arrive pas a trouver de version sous titrée) ? Merci d’avance.

    1. Salut Jules, je me suis chargé de la traduction et je ne crois pas qu’il existe d’autre version disponible en ligne. Je l’ai donc uploadée ici :

      http://izap4u.com/izap4u-les-restes-du-monde/how-eminem-was-discovered-by-dr-dre/

      1. Traducteur à tes heures perdues je vois ?! 😉

      2. Oui, pas évident de trouver des vidéos en VF donc je m’en charge 😉

  3. Je regarde tes zaps depuis très longtemps sans jamais m’être inscrit jusqu’a aujourd’hui , ce que tu fais est absolument génial et je tiens a t’en remercier pour le temps que tu doit y passer !
    Je partage très souvent la vision du monde que tu cherche a transmettre a travers tes zaps.
    Un grand bravo, et un grand merci de permettre a beaucoup de gens de se coucher moins bête .

    1. Salut Arthur, merci pour ton commentaire, je passe en effet pas mal de temps à la conception et à la réalisation des Zaps mais étant passionné par ce que je fais ça rend la peine largement supportable 😉 J’espère en tout cas que les prochains te satisferont tout autant!

  4. Bon zapping ! 🙂
    J’ai pas encore terminé mais je suis assez déçu du documentaire, qui a l’air de conclure sur “les pays pauvres ont une trop forte natalité, ça va être un problème pour le réchauffement climatique dans les décennies à venir”. Oui, et dans les pays dits développés, qu’est-ce qu’on a branlé pendant plus de 50 ans pour qu’on en soit là aujourd’hui ? On est bien contents de vivre dans nos pays, les pays qui se développent ont bien le droit d’avoir les mêmes aspirations, et si pour ce faire il faut polluer la Terre, ils vont le faire !!! Le leur reprocher serait un comble quand on sait qu’aucun changement n’est amorcé parmi les pays qui signent des soi-disant traités pour l’environnement.
    Si les pays développés changent leur mode de production d’énergie, arrêtent de consommer en excès (en terme d’impact carbone, un américain vaut plus de 50 africains, je crois que c’était le rapport plus ou moins) et décident de montrer l’exemple alors oui, on peut essayer de faire comprendre aux pays émergents que le mode de production que l’on connait est dépassé voire dangereux. Aucune alternative, on n’a rien à dire.

    1. Et c’est pareil, toutes les régions abordées sont des régions qu’on a l’habitude de nommer comme étant défavorisées. On en parle pas de la déforestation en Europe, la pollution, la déchéance des sols, etc etc. Non, on évoque les pays loin du nôtre comme ça c’est parfait, pas d’auto-critique, pas d’évolution ici. Non, on va aller donner des leçons de vie à droite et à gauche et on préfère agiter le drapeau de la surpopulation à venir des pays du Tiers monde, en parlant de famines, qui vont certainement provoquer des vagues migratoires. Allez, extrapolons ! en 2050, 400 millions d’Africains arrivent en France ! Voilà, on glisse l’idée du grand remplacement ! ^^

      Bref, la critique n’est pas trop sur ce qui a été évoqué, mais sur la façon dont ils l’ont fait et sur ce qui n’a pas été évoqué … Ce n’est que mon humble avis.

      1. Difficile en effet de savoir précisément de quoi demain sera fait et les avis divergent énormément quant aux possibles conséquences que peut avoir le système de production/consommation qui a été exporté/imposé partout à travers le monde par les occidentaux.

        Le fait est que nombre de pays qui disposaient de leur propre mode de fonctionnement économique et social ont amorcé une révolution industrielle suite au développement du modèle économique occidental et que ses conséquences, associées à une démographie dynamique comme c’est toujours le cas lorsque de grands progrès techniques/médicaux font leur apparition et se démocratisent dans n’importe quelle région du monde, entraîne à court et long terme des conséquences directes sur l’environnement et les populations.

        Ce système donnait l’illusion (à certains) d’être soutenable lorsqu’il ne concernait que quelques centaines millions de personnes or, et c’est ce qui selon moi est mis en avant dans ce reportage, il ne sera pas supportable si plusieurs milliards de personnes adoptent le même style de vie. Le changement doit donc être global et généralisé.

        On observe pourtant l’effet inverse avec d’un côté l’occident qui joue les moralisateurs (alors qu’il a la plus grande part de responsabilité dans la situation actuelle) tout en continuant à asservir et exploiter de nombreux peuples à travers le monde et à détruire directement ou indirectement l’environnement et d’un autre côté tous les pays en développement qui ne voient pas pourquoi ils devraient se priver d’un processus qui leur permet de sortir une partie de leur population de la misère, d’améliorer l’éducation, le système de santé et la qualité de vie en général (tout ceci bien entendu se discute car il faut voir à long terme si tous ces progrès seront pérennisés).

        On a donc 2 mondes qui étaient mis en opposition (grossièrement le nord vs le sud) qui convergent désormais vers un système commun et je pense que c’est exactement ça que le reportage a voulu montrer : tout le monde veut sa part d’un gateau qui, en l’état actuel des choses, entrainera la disparition de l’humanité.
        La démographie est directement liée à un système moribond qui est en train de vider la planète de ses ressources et donc d’hypothéquer l’avenir de l’humanité dans son ensemble.

        Il est donc, selon moi, vraiment excessif d’insinuer que le but de ce reportage est d’instiller l’idée d’un grand remplacement alors qu’il pointe simplement le fait que des pays disposant de plus d’un milliard d’habitant (Inde) ou de plusieurs centaines de millions à venir (Nigeria) auront mécaniquement un impact considérable sur l’environnement de par leur nombre. Les migrations possibles de ces populations ne sont traitées que de façon secondaires dans ce reportage et personnellement, je n’ai pas eu du tout ce sentiment en le regardant. Peut-être est-ce parce que je ne suis qu’un petit occidental égocentrique qui regarde trop son nombril…

        Il faut aussi comprendre que maintenant qu’on a foutu le monde entier dans notre système pourri, la bonne volonté des seuls pays occidentaux ne suffira pas à renverser la vapeur, on est minoritaire désormais et d’autres pays vont voir leur impact sur l’environnement s’accroître considérablement au cours des années à venir. L’autoflagellation n’est donc pas la solution maintenant que la situation est ce qu’elle est.

      2. Bien d’accord et bien résumé !

Laisser un commentaire

Les Zaps les plus partagés

14.09.2016
Le pouvoir utilise son action programmatrice à travers l'éducation pour... Voir la suite
29.06.2016
As-tu le sentiment de ne pas être entendu par la classe politique? Toutes ces... Voir la suite
28.09.2016
Le choix nous appartient est une production du Projet Venus, organisation dont... Voir la suite
21.12.2016
Gaby Olthuis à l'apparence d'une femme en bonne santé et souffre pourtant... Voir la suite
24.02.2016
Le mur des sons Quand le mur de Berlin tombe en 1989, les jeunes des deux... Voir la suite
22.11.2017
On savait les moins qualifiés déjà durement touchés par le chômage de... Voir la suite