Soumettre un lien vidéo





Envoyer un message




Signaler un bug




Signaler un lien mort




>> <<
This text will be replaced with a player.
Changer de lecteur
JW player
Version courte
Vimeo
Source
Signaler un lien mort
Zap #220 (FULL VERSION)
1H56
54,408 vues
12 commentaires.
05.12.2018
UK
En quête du vin nature | The quest for nature wine
Depuis quelques années, la grande tendance est de boire du vin bio. Une habitude loin d’être anecdotique qui répond aux exigences des Européens: la traçabilité des produits et le respect de l’environnement. Mais le nouveau phénomène est la consommation des vins dits Naturels et biodynamiques, car ils vont plus loin que le seul renouvellement du traitement des pieds de vignes. Une nouvelle génération de vignerons a décidé de bannir tout intrant chimique dans le processus de vinification.
In recent years, the trend is to drink organic wine. A far from anecdotal habit that meets European requirements : product traceability and respect for the environment. But the new phenomenon is the consumption of so-called natural and biodynamic wines, because they go further than the only renewal of the treatment of the vines. A new generation of winemakers has decided to ban any chemical input into the winemaking process.
Plus
+ 32
Moins

Les images

12 commentaires sur « Zap #220 (FULL VERSION) »

  1. Merci iZap4u pour ton travail, que je trouve de grande qualité. Je n’ai jamais eu l’occasion de te remercier depuis 1 an, c’est maintenant chose faite ! Je vais même te laisser un petit don pour te soutenir !
    Si j’ai une seule critique à te faire, ce sont les chutes et autres crash, qui à mon avis, n’apportent absolument rien.

    1. Merci pour ton soutien et ton commentaire 😉 Les crashes et autres sont surtout là pour la version courte postée sur Youtube, pour la version longue c’est vrai que ça dénote un peu avec les sujets plus sérieux mais je veux quand même rester dans une vision large de ce qu’est internet et ça en fait partie. J’ai commencé à réduire le nombre de ces séquences il y a quelques temps mais je ne compte pas totalement les supprimer… Bref, le Zap continuera à évoluer sans renier ses racines 😉

  2. Bonsoir à tous et à toutes

    Ça fait bien longtemps que je n’avais pas laissé de commentaires sur le site, mais le sujet sur le vin me tient à cœur, du coup je vais poser mon pavé.

    Je commence d’abord par vous dire que je suis apprenti vigneron en BTS viticulture-oenologie, et que je suis agriculteur depuis maintenant deux ans, et que je parle donc, en ce qui concerne le vin, plutôt en connaissance de cause.

    Tout d’abord, il faut rappeler que le vin n’est pas un produit naturel, quand bien même nous n’ajouterions rien dedans, le produit naturel de la fermentation du raisin c’est le vinaigre, laissez donc des grappes dans un seau et laissez agir la nature vous verrez bien le résultat. La dénomination vin nature n’a ainsi pas de justification, d’autant plus que le soufre ajouté pour empêcher l’oxydation et pour la conservation est un produit d’origine naturelle, et qui est naturellement produit par les volcans notamment, et qui est aussi présent dans certains gaz naturels comme dans le pétrole, mais également présent dans le corps humain (environ 400 grammes).
    D’ailleurs pour faire un vin sans soufre ajouté, il faut une hygiène de cave irréprochable, puisqu’il n’y a pas de protection par le soufre, ce qui passe donc par de la désinfection très poussée, le plus souvent avec du chlore concentré, mais il existe d’autres alternatives, l’eau bouillante notamment, il faut ensuite appliquer un détergent de type hydroxyde de sodium, c’est-à-dire de la soude, pour enlever le tartre incrusté, il n’existe pour cela pas vraiment d’alternatives viables d’un point de vue pratique, tout gratter à la raclette n’est pas envisageable. Tout ça pour dire que le vin dit nature nécessite des procédés de nettoyage qui le sont beaucoup moins.

    Je reconnais qu’il en existe de très bons, et je suis le premier à les mettre en avant, j’en ai d’ailleurs réalisé une cuve cette année qui semble très prometteuse, mais de là à dire que c’est magique il ne faut pas exagérer, les vins ne sont pas transformés parce que nous cessons d’y ajouter du soufre, d’autant que la plupart des vignerons mettent des doses minimales qui ne sont pas perceptibles (le seuil étant de 45mg/L ) sachant que la plupart des vins rouges après mise en bouteille dépassent rarement les 30mg/L.

    Voila pour le vin, si vous avez des questions posez les, j’y répondrai, le principal ennemi du vin est l’ignorance à son sujet.

    Concernant l’agriculture biodynamique,

    J’avoue être sur ce point assez critique, notamment sur le côté “homéopathique”. Il faut savoir que la vigne depuis 1854 et la première épidémie d’oïdium est sujette à des maladies venant des Amériques obligeant depuis à les traiter. Le mildiou, l’oïdium, le phylloxéra entre autres ont régulièrement ravagé le vignoble et continuent de le faire, sans traitement la vigne dépérit.
    En biodynamie les vignes sont traitées au cuivre, ce qui est obligatoire, mais aussi comme montré dans le reportage avec des bouillies préparées à base d’eau.
    Ces bouillies ont plusieurs principes actifs, la préparation 501 par exemple censée renforcer la résistance aux maladies, améliorer la fructification et modérer la vigueur, un remède miracle en somme, est à base de silice de corne, ce qui est du quartz broyé est pulvérisé dans les vignes avec une dose de 4 grammes par hectare, un hectare est égal à 10 000 mètres carré, je vous laisse faire le ratio.
    A titre comparatif, un traitement au cuivre est dosé jusqu’à 500 grammes par hectare en une application, et c’est un traitement pour une maladie spécifique, le mildiou. Cela peut être renouvelé 12 fois, soit 6 kilogrammes par an, et parfois c’est insuffisant lorsque la maladie est très virulente, comme pour le millésime 2018 dans la vallée du Rhône et le Languedoc.
    Si ce produit est aussi fabuleux que les vignerons dans le documentaire le disent, pourquoi personne en dehors des biodynamistes ne l’utilise ? Par idéologie ? Parce qu’il coûte trop cher ? Parce qu’il est trop dangereux ? Je vous laisse déduire par vous même.

    Après en ce qui concerne les phases de la lune, le désherbage mécanique, je suis entièrement d’accord, il faut travailler dans ce sens là, il y a des choses très intéressantes à utiliser, et certainement des progrès à faire.

    Je finirai par évoquer le fait que la biodynamie est un ensemble de concepts agronomiques et philosophiques développés par Rudolf Steiner, qui ne repose que sur la foi dans les principes de la biodynamie, et qui sont inexplicables scientifiquement pour le moment en tout cas, certains disent même qu’il y a une dimension magique dans cette façon de faire. Si ça vous intéresse regardez donc la page wikipédia sur le personnage, c’est plutôt enrichissant, il n’a d’ailleurs jamais été agriculteur, l’un de ses détracteurs moderne est Michel Onfray d’ailleurs…

    N’hésitez pas à commenter, pour débattre si vous le souhaitez, ou simplement partager votre point de vue

    Bonne soirée à vous

    1. Tu devrais appeler le chateau Pontet-Canet et leur expliquer qu’ils se trompent depuis des dizaines d’années car c’est ce qu’on t’a appris au cours de tes 2 années de BTS qui ont, à tes yeux, valeur de référence absolue et qui font de toi le prototype du viticulteur moderne sachant haha
      Un peu d’humilité, l’agriculture n’est pas née dans les années 1940 mon grand.

      1. Et bim une attaque ad hominem sans arguments.

        Tu remarqueras que je n’ai pas dit il faut faire comme ci ou comma ça, je n’ai fait que pointer des incohérences et des absurdités de la biodynamie qui ne reposent sur aucunes explications.
        Oui effectivement l’agriculture n’est pas née dans les années 1940, mais la biodynamie elle est née dans les années 1920, en 1924 très précisément.
        La plupart des effets bénéfiques attribués a la biodynamie sont à attribuer aux pratiques agronomiques de l’agriculture biologique, travail du sol, auxiliaires de culture, pas de produits phytosanitaires chimiques etc. La surcouche biodynamique n’apporte aucune amélioration visible ni même quantifiable scientifiquement et encore moins sur la qualité du vin.
        Va donc dire toi même au château Pontet-Canet que leurs vins étaient moins bons avant l’arrivée de l’actuel directeur et que leur réputation actuelle n’est en réalité pas de leur fait mais grâce à la biodynamie.

        Ce que je constate en tout cas c’est que les domaines en biodynamie vendent systématiquement leur vin plus cher que les domaines en conventionnels mais également en biologique.

        Je reste convaincu que l’agriculture biologique est réellement bénéfique pour la nature et la diversité du sol, en revanche je maintiens que la biodynamie est une supercherie qui a pour seul véritable effet de faire enfler les prix et de rendre inaccessibles de plus en plus de très bonnes bouteilles qui peuvent être excellentes au demeurant.

        Je ne l’avais pas précisé, nos vignes sont en conversion bio pour une partie, et déjà certifiées pour l’autre.

    2. Merci pour ce témoignage. Autant je suis plus que convaincu par tous les avantages pour l’Homme et l’environnement de l’agriculture biologique, et les méfaits de l’agro-chimie, autant j’ai plus de mal à identifier les bienfaits de la biodynamie. Cela ne signifie pas pour autant qu’il s’agit d’une tromperie, mais disons que je ne suis pas prêt à payer plus cher pour ça.

  3. Salut, vu que tu as traduis la video sur l’ennui de Veritasium tu devrais proposer tes sous-titres à la video originale sur youtube.

    1. Salut Delphine, je vais contacter leur administrateur et voir si ça les intéresse 😉

      1. Pas besoin, tu clique sur la petite roue crantée en bas à droite de la video Youtube puis “sous titres” puis “ajouter des sous-titres”.

  4. Serait-il possible d’obtenir les sources concernant le vin dans cette vidéo ??
    Elle est TOP !!! (et toujours aussi bien faite).
    Merci et surtout BRAVO 😀

    1. Merci pour ton commentaire Sarah 😉 Le reportage original est disponible un peu plus haut dans l’onglet ‘Changer de lecteur’ en sélectionnant ‘Source’

Laisser un commentaire

Abonne-toi à la newsletter
Subscribe to the newsletter